NMP: Une promenade avec Sophie Bellissent

Une promenade avec Sophie Bellissent

Read on

Mél Hogan: Pourquoi prends tu des photo ?

Sophie Bellissent: C’est un phénomène évolutif : le pourquoi se transforme, et « moi en train de prendre des photos » ne faisait même pas partie de l’équation à l’origine de cette évolution.

En revenant sur les étapes dissemblables de cette évolution de presque 30 ans, je reconnais un fil conducteur dans Dubois et Arbus (inquiétudes et angoisse en moins) : pourquoi est-ce que je prends des photos ? C’est une question de pulsions et d’écarts.

« [… ] on pourrait rapporter de très nombreuses déclarations de photographes pour qui la coupure, la distanciation dans le processus, se révèle en fait source d’émerveillement, de fascination ou d’angoisse – quelque chose qui, pour eux, fonde toujours, d’une manière ou d’une autre, leur pulsion photographique. » [… ] propos de Diane Arbus :
« Rien n’est jamais donné comme on a dit que c’était. C’est ce que je n’ai jamais vu avant que je reconnais. »